Pu Er

pu-er-Unami   Nom  : Pu Er

  Couleur/type : Thé sombre (appelé thé noir en Chine)

  Lieu de naissance : Chine, province de Yunnan

 

Histoire  : Le thé Pu Er 普洱茶 est un thé post-fermenté à l’oxydation non enzymatique. La méthode de transformation bien spécifique donne aux Pu Er la caractéristique de se bonifier avec le temps (oui comme le vin !). Pour la petite histoire, les Pu er ont fait leur apparition à l’âge du thé bouilli sous la dynastie des Tang (618-907). “Pu er” est le nom d’une ville su sud-ouest de la Chine située dans la province du Yunnan. A l’époque, cette ville était à la croisée des chemins pour l’expédition des récoltes vers d’autres régions chinoises et également vers le Tibet ou la Mongolie. Pour faciliter le transport par les chevaux, les producteurs de l’époque ont inventé une méthode de compression du thé sous forme de galette.

Bienfaits : Les Pu Er sont les thés les plus recommandés par la médecine traditionnelle chinoise. Le Pu Er était considéré comme boisson essentielle par les minorités et populations nomades des régions frontalières de la Chine. Ces populations se nourrissaient essentiellement de viande séchée très grasse et de beurre, ceci pour supporter les grands froids et l’altitude, ils manquaient cependant de légumes et de fruits. Ce thé leur permettait alors d’équilibrer leur régime alimentaire en luttant contre l’accumulation de graisse. Aujourd’hui, la médecine occidentale lui reconnait des vertus dépuratives permettant de favoriser la digestion, de réguler l’assimilation des graisse et de contribuer ainsi à éliminer le mauvais cholestérol.

Les conseils des Filles du Thé

L’infusion donne une liqueur très foncée, aux reflets rouges, avec des arômes de sous-bois et de cave.

  • Pour choisir : Les Pu Er peuvent se présenter sous différentes formes même si la galette reste la plus commune vous pourrez facilement acheter certains Pu Er en vrac. Même si les notes animales du Pu Er sont caractéristiques, il existe de nombreux Pu Er différents alors n’hésitez pas à demander conseil et à vous laisser tenter !

  • Pour préparer : La méthode traditionnelle est la préparation en Gong fu cha mais l’infusion classique en théière est également très adaptée. Infuser pendant 3-4 min2g de Pu Er dans 30 cl d’eau à 95-100°C.

  • Pour déguster : La période automnale nous semble propice à la dégustation de ce thé dans lequel on retrouve les notes de cette saison. En effet, en plus des notes animales caractéristiques, vous pourrez facilement détecter des notes de noix, de sous-bois mais également de fruits compotés et de marmelade.

Astuce bonus

  • Ne vous fiez pas aux apparences ! : L’odeur caractéristique animale des Pu Er  et la couleur foncée de la liqueur pourrait faire penser qu’il s’agit de thés corsés (astringents), ce n’est pas le cas ! Ce sont des thés très riches en arômes mais qui ne feront que tapisser votre palais d’une douce sensation velours…
  • Accord mets et thé : Comme vous avez dû vous en douter en lisant le paragraphe sur les bienfaits, ce thé se marie parfaitement aux plats à base de viandes ou même de poissons. Il déploiera ainsi toutes ses vertus bienfaitrices !
Recherches utilisées pour trouver cet article :the pu er

1 réflexion au sujet de “Pu Er

  1. Bonjour, il est toujours bon de rappeler la différence fondamentale entre le Pu er cuit “Shu”(probablement celui dont vous parlez) et le cru “Sheng” où l’on trouve les grands crus. Le Pu er cru est souvent bien supérieur au cuit qui n’est de fait qu’une accélération du vieillissement qui prend normalement 30 à 50 ans .

Laisser un commentaire