gyokuro-kyoto-ippodo-filles-du-the

Souvenir d’un Gyokuro chez Ippodo à Kyoto par Juliette des Filles du Thé

Bonjour à tous,

En 2015, à cette fabuleuse période des cerisiers en fleurs, j’ai (Juliette des Filles du Thé) eu la chance d’aller au Japon.

Voici d’abord quelques photos prises lors de mon voyage :

cerisiers-kyoto-filles-du-thécerisiers-tokyo-filles-du-thécerisiers-tokyo2--filles-du-thé

Magnifique ! oui c’est le mot ! Et il ne suffit pas pour décrire cette floraison incroyable ! =)

Contrairement à ce que je m’étais imaginée en tant que grande amatrice de thé vert japonais, il n’y a pas de salon de thé à tous les coins de rue au Japon, et il est presque plus facile de déguster un Matcha dans un temple qu’un Gyokuro dans un salon !

Le Gyokuro, quesako ?

Il s’agit d’un thé vert japonais d’exception ! C’est le champagne du thé vert japonais ! On peut même manger les feuilles après les avoir infusées 10 fois !

Le secret réside dans le fait qu’avant la cueillette, les théiers sont couverts pour être privé de lumière et ainsi favorisé la concentration en chlorophylle entre autres dans les feuilles.

Une auberge de jeunesse sur le chemin de Ippodo

A la période des cerisiers en fleurs appelée Sakura au Japon, il n’est pas facile de trouver un logement à prix raisonnable à proximité de Kyoto… J’ai donc opté une auberge de jeunesse à Nathan à l’extérieur de Kyoto (à 1 heure de transport).

campagne-kyoto-filles-du-thé

Je n’ai pas regretté car j’ai découvert la campagne japonaise, j’ai été accueillie par un couple adorable, j’ai eu la chance d’avoir la chambre tatami et en glissant au passage que j’aimais le thé, ils m’ont conseillé de me rendre chez Ippodo, une maison de thé réputée pour ses thés de qualité mais aussi pour son salon où il est possible de préparer son thé soi-même assisté bien sûr de professionnels !

nathan-filles du the

20150331_224505

Ippodo à Kyoto, la maison de thé à de pas manquer !

Situé à proximité du château Nijo-jo, du musée du manga et du parc impérial, Ippodo est facilement reconnaissable à sa devanture typique.

Petites infos pratiques (pour les chanceux qui pourront s’y rendre):

Adresse : Teramachi-dori Nijo, Nakagyo-ku, Kyoto 604-0915
Tel: +81-75-211-3421 / Fax: +81-75-241-0153
Horaires de la boutique : 9:00 – 18:00
Horaire du salon de thé (kaboku) : 10:00 to 18:00  (dernière entrée à 17:30)

carte-kyoto-filles-du-thé

Google maps

Lorsque l’on pénètre chez Ippodo, on entre d’abord dans la boutique avec un comptoir central et un décor en bois très sobre. Le principe chez Ippodo est d’inciter les gens à consommer le thé avant de l’acheter et au Japon la préparation du thé fait partie de la dégustation parce que le plaisir commence par là. Le salon de thé, situé sur la droite de la boutique, est appelé un Kaboku car l’on n’y prépare le thé nous-même dans des Kyusus (théières japonaises) assisté par des experts qui nous expliquent comment s’y prendre.

Il est possible de déguster tous les thés vendus en boutique, tels les grands classiques japonais : Gyokuro, Matcha, Hojicha (qui est également exceptionnel… cela dit en passant). Ils sont servis avec une pâtisserie typique japonaise souvent à base de farine de riz et d’Azuki (pâte de haricot rouge).

Préparation et dégustation de Gyokuro chez Ippodo

En pénétrant dans le kaboku, je me suis dirigée vers le comptoir et j’ai jeter mon dévolu sur un Gyokuro rimpo.

On m’a apporté :

  • une assiette avec une pâtisserie 
  • un plateau avec 4 tasses et un kyusu
  • une serviette
  • un thermos d’eau bouillante

gyokuro-ippodo-filles-du-thé

J’avoue m’être demandé : “mais pourquoi il y a quatre tasses sur le plateau alors que je suis toute seule ? ”

Mais c’est en fait une technique pour refroidir l’eau et l’avoir à la bonne température pour ne pas brûler les magnifiques feuilles du Gyokuro.

En effet, si l’on considère que l’eau est à 100°C dans le thermos et qu’elle perd 10°C en étant transférée dans une tasse froide, à la 4e tasse l’eau sera à 60°C et pourra alors être versée sur les 10g de feuilles de Gyokuro.

gyokuro-ippodo-filles-du-thé2

La 1re infusion dure 1min car les feuilles sont sèches et mettent un eu de temps à s’humidifier et à libérer le meilleur d’elles-même, mais pour les suivantes, il est conseillé de verser directement la liqueur dans la tasse.

gyokuro-ippodo-filles-du-thé3

De l’infusion (les feuilles infusées) se dégage des notes enivrantes d’herbe fraîchement coupée. La liqueur est quand à elle un peu amer, et le goût umami qui tapisse la bouche est bien présent. Elle est aussi un peu grasse, cette sensation liée aux notes d’herbe fraîche, de poisson frais et d’iode nous transporte au bord de mer…

La dame qui m’a enseignée comment préparer mon thé m’a dit que je pouvais l’infuser jusqu’à 3 fois, mais franchement ça aurait été du gâchis de me limiter à 3 infusions avec un thé de cette qualité !

Finalement, après 5 tasses de ce merveilleux Gyokuro, mon palais était comme tapissé d’un doux velours qui me rappelait la fine poudre de Matcha.

patisserie-ippodo-filles-du-thé

Pour accompagner ce Gyokuro, j’ai eu droit à une pâtisserie à base de pâte de riz et de pâte de haricot rouge (azuki) à la fois douce, sucrée, moelleuse, fondante… La fine poudre qui la recouvre m’a fait penser au café ou à la poudre de cacao. Hummm, c’était un vrai régal !

Oui bien sûr, après avoir terminé, je suis donc repassée par la boutique et j’ai acheté quelques thés…Clignement d'œil

Laisser un commentaire